Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Published on Wednesday, September 11, 2019

4

Reads

0

Comments

Équipe All-star des oubliettes #21 - Senators d'Ottawa





Qui a envie d'entendre parler des Senators? Pas moi mais c'est bel et bien où j'en suis rendu dans cette interminable série que j'ai commencée durant l'été 2017...




Je vous rappelle rapidement la formule, il s’agit de la meilleure équipe de tous les temps de la franchise mais composée des joueurs vedettes les plus oubliés à avoir porté leur uniforme, que ce soit par la longueur du séjour (généralement en bas de 100 matchs) ou par oubli collectif. Il s’agit de choix très subjectifs, basés selon ma propre mémoire et parfois le terme “vedette” est assez subjectif également. Parfois aussi, j'omets d'inclure un joueur pour le mettre dans une autre équipe. Je les ajoute cependant dans les mentions honorables.

Allons-y donc.

Articles précédents de la série:
AnaheimBostonBuffaloCalgaryChicagoArizonaCarolineColoradoColumbusDallasDetroit, Edmonton, Floride, Los Angeles, Minnesota, Montréal , Nashville, New Jersey, New York Islanders, New York Rangers


ATTAQUANTS


Scott Gomez
13 matchs (2016)

Je devais bien trouver une place dans une des mes équipes pour le fameux Gomez, l'homme aux 9 vies. Quoique j'aurais pu le placer avec les Sharks (39 matchs), Panthers (46 matchs) ou bien les Blues (21 matchs), j'ai finalement décidé de le mettre avec celle des Senators, là où il a joué le moins de matchs et où il a finalement décidé d'accrocher ses patins. L'ex-gagnant du trophée Calder avait d'abord débuté cette saison 2015-16 avec les Blues où il était parvenu à décrocher un autre contrat au salaire minimum (575,000$) après avoir obtenu un essai à leur camp d’entraînement.

Cependant Gomez n'était qu'une police d'assurance, ou si vous préférez un chandail à remplir, en attendant le retour de plusieurs blessés. Lorsqu'ils voulurent ramener leurs blessés et des joueurs des mineures, Gomez fut placé au ballottage en décembre. Il se retrouva ensuite du boulot avec les Bears d'Hershey dans la ligue américaine à la mi-janvier et il y joua jusqu'au 1er mars lorsque les Senators firent appel à ses services après que leur centre Kyle Turris se soit blessé pour le reste de la saison. Il joua donc à Ottawa ses 13 derniers matchs en carrière , récoltant une seule passe. Si vous l'ignoriez, il est présentement assistant entraîneur avec les Islanders.


Kevin Dineen
67 matchs (1999-00)

Joueur emblématique des Whalers/Hurricanes ainsi que leur ex-capitaine, Kevin Dineen s'amena à Ottawa comme agent libre en 1999 après avoir été destitué de son titre de capitaine au profit de Keith Primeau lors de sa dernière saison en Caroline. À Ottawa, Dineen joua 67 matchs et récolta 4 buts et 12 points. Il fut cependant laissé dans les estrades lors des séries de 2000 alors que les Senators s'inclinèrent en première ronde. Il fut ensuite laissé sans protection au repêchage d'expansion et il fut réclamé par sa dernière équipe, les nouveaux Blue Jackets de Columbus où il joua ses trois dernières saisons en carrière avant d'amorcer une carrière d’entraîneur.

Après avoir dirigé les Panthers pendant quelques saisons, il alla gagner une coupe à Chicago comme assistant de Joel Quennevile. Il est présentement entraîneur-chef des Gulls de San Diego dans la ligue américaine.


Alex Kovalev
131 matchs 2009-11

Kovalev était presque devenu un dieu à Montréal après sa splendide saison 2007-08 où il amassa 35 buts et 84 points. Toutefois, lui et l'équipe au complet régressèrent l'année suivante (la désastreuse saison du centenaire) et plusieurs plièrent bagage par la suite. Kovalev avait pourtant l'option de rester alors que le club lui fit une offre. Mais il accepta toutefois quelques centaines de milliers de dollars de plus pour signer avec les Senators. Il déclara plus tard qu'il regrettait d'avoir quitté Montréal mais que les négociations furent assez brèves avec le club qui était plus occupé à signer plusieurs gros noms durant l'été 2009 comme Brian Gionta, Michael Cammalleri et compagnie.

Quoiqu'il en soit, Kovalev débuta son parcours à Ottawa en jouant du hockey peu inspiré et retomba dans ses vieilles habitudes d'inconstances qui caractérisèrent en grande partie sa carrière de joueur. Il termina la saison 2009-10 avec 18 buts et 49 points. Durant la saison suivante, alors que l'équipe faisait du surplace et était en voie de rater les séries, Kovalev accepta de lever sa clause de non-échange et fit un retour à Pittsburgh là où il y avait joué de 1998 à 2003. Les Penguins étaient alors décimés par les blessures mais réussirent malgré tout à faire les séries. Cependant l'expérience Kovalev ne fut pas un succès et il fut libéré. Sans offre de contrat pour la saison 2011-12, il opta de jouer dans la KHL.

Il fit ensuite un retour dans la LNH avec les Panthers au retour du lock-out de 2012. Cependant il fut laissé de côté une bonne partie de cette demie-saison et fut également libéré par l'équipe par la suite.  


*BONUS*

Marian Gaborik
16 matchs (2018)

Petit bonus ici alors que j'ai déjà inclus Gaborik dans l'équipe des oubliettes des Blue Jackets et que j'évite le plus possible d'inclure un joueur dans plus d'une équipe. Cependant je me devais de l'inclure ici. Normalement lorsqu'un passage est assez récent, je ne pense même pas d'inclure le joueur dans ces oubliettes. Mais le cas de Gaborik est assez particulier car avouez que vous avez tendance à ne pas vous en rappeler. Vous n'êtes cependant pas seul à l'avoir oublié alors qu'il semble avoir disparu de la planète hockey depuis.

Échangé aux Senators par les Kings lors d'un échange de contrat (Dion Phaneuf prit le chemin de LA en retour), Gaborik termina assez anonymement cette saison 2017-18 avec 4 buts et 7 points en 16 matchs. Après la saison, il entra en chirurgie pour réparer une hernie discale et fut ensuite placé sur la liste de joueurs blessés à long terme pour la saison 2018-19. On ignore toujours s'il reviendra un jour au jeu et on ne parle presque jamais de lui de nos jours. Donc on ne peut trouver mieux comme candidat aux oubliettes ici...


Mentions honorables:
Martin Lapointe (18 matchs 2007-08), Ales Hemsky (20 matchs 2013-14), Matt Cullen (21 matchs 2010), Peter Bondra (23 matchs 2003-04), Cory Stillman (24 matchs 2007-08), Pat Falloon (28 matchs 1997-98), Martin Straka (49 matchs 1994-96), Pavol Demitra (59 matchs 1993-96), Jonathan Cheechoo (61 matchs 2009-10), Mike Comrie (63 matchs 2006-09), Joe Juneau (65 matchs 1999-00), Laurie Boschman (70 matchs 1992-93), David Legwand (80 matchs 2014-15, Rob Zamuner (136 matchs 1999-01)


DÉFENSEURS

Steve Duchesne
140 matchs (1995-97)

Je triche encore ici en incluant Duchesne avec les Senators car il fait aussi partie de mon équipe des Avalanche/Nordiques. Cependant je n'avais pas beaucoup d'options et je voulais inclure plus de joueurs des premières années de l'équipe alors voila.

Alors que l'équipe commençait à sortir du pénible processus d'équipe d'expansion, elle fit l'acquisition de Duchesne des Blues de St.Louis en retour d'un choix de 2e ronde. Il s'agissait en quelque sorte de leur premier vrai défenseur #1 (à moins que vous trouvez que Norm MacIver mérite le titre). L'équipe rata les séries de nouveau en 1995-96 mais Duchesne fut instrumental dans la première qualification de l'histoire de l'équipe la saison suivante alors qu'il marqua le but gagnant lors de leur dernier match de la saison contre Buffalo. Ce but leur assura le 8e rang dans l'est et une série de 1er tour contre les Sabres qu'ils perdirent en 7 matchs. Il connut somme toute deux bonnes saisons à Ottawa mais l'équipe le renvoya à St.Louis en août 1997 en retour d'Igor Kravchuk.

Un joueur assez nomade, Duchesne joua en tout 1113 matchs dans la LNH pour 6 équipes dont deux séjours à Los Angeles et Philadelphie. Il gagna la coupe en 2002 avec les Red Wings avant de prendre sa retraite.


Sergei Gonchar
186 matchs (2010-13)

Celui-ci s'approche de ma limite arbitraire de 200 matchs joués avec l'équipe mais sinon je vous parlais soit de Phil Bourque, de Luke Richardson ou de Brad Marsh...

Après 10 saisons à Washington et ensuite 5 à Pittsburgh (où il gagna la coupe en 2009), Sergei Gonchar signa un contrat de 3 ans avec les Senators lors de l'été 2010. Agé de 39 ans à la fin de ces trois saisons honnêtes, les Senators voulaient se rajeunir. Il y avait des rumeurs qu'il signe ensuite dans la KHL alors le club échangea ses droits au Stars de Dallas contre un choix conditionnel s'il signait ensuite à Dallas, ce qu'il fit. 

Il joua une saison complète avec les Stars et fut ensuite échangé aux Canadiens à l'automne 2014. Il termina sa carrière avec les Habs... et fait également partie de mon équipe des oubliettes.


Mentions honorables:
Mike Commodore (26 matchs 2007-08), Johnny Oduya (51 matchs 2017-18), Brad Marsh (59 matchs 1992-93), Phil Bourque (62 matchs 1993-96), Luke Richardson (78 matchs 2007-09), Sean Hill (143 matchs 1994-98)


GARDIEN


Dominik Hasek
43 matchs (2005-06)


L'édition 2005-06 fut la meilleure de l'histoire de la franchise. Avec deux marqueurs de 100 points (Daniel Alfredsson et Dany Heatley) et un record de 52 victoires et 113 points, les Senators de 2005-06 semblaient partis pour la gloire. De plus ils avaient signé un gardien détenteur de 6 trophées Vezina durant l'été.

Dominik Hasek signa un contrat d'un an à Ottawa après une saison 2003-04 décevante où il était sorti de sa première retraite pour retourner jouer avec les Red Wings. Il était toujours le bon vieux ''Dominator'' avec les Senators mais il se blessa sur un tir de routine lors des Olympiques de Turin au mois de février. S'ensuivit alors une ridicule saga. Hasek quitta d'urgence Turin pour retourner à Ottawa et voir ses médecins. La blessure ne semblait pas sérieuse mais à chaque semaine un nouveau délai se rajoutait. Il manqua finalement le reste de la saison mais tout semblait indiquer qu'il serait de retour à temps pour les séries. Ray Emery garda le fort durant la première ronde mais le club avait grandement besoin de son gardien #1 pour espérer se rendre en finale. En arrière 3-0 durant la deuxième ronde et perdant chaque match par la marge s'un seul but, Alfredsson implora personnellement Hasek de revenir au jeu, alors que les médecins lui avaient donné l'autorisation mais seul Hasek refusa de revenir, ne s'estimant pas prêt.

Les Sens perdirent la série en 5 matchs et Hasek perdit toute confiance de la part de ses désormais ex-coéquipiers. Bien qu'il déclara vouloir revenir à Ottawa, les ponts étaient coupés. Il retourna plutôt à Detroit et y gagna une deuxième coupe en 2008, un an après que Emery et les Sens perdirent en finale contre les Ducks.


Mentions honorables:
Tom Barrasso (7 matchs 1999-00), Ben Bishop (23 matchs 2011-13), Pascal Leclaire (48 matchs 2009-11), Don Beaupre (71 matchs 1994-96)


Sources:
Le Droit
Sens Chirp
Sens Shot

Tagged in this article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Sports League Management

Start using it today
It's FREE!

Start

Popular Articles

article image