Article image

Calem Burger 25Stanley.com

Published on Tuesday, July 3, 2018

11

Reads

0

Comments

Le côté négatif de la signature de Tavares pour les Maple Leafs

Bien entendu, les Maple Leafs ont touché le gros lot en mettant la main sur John Tavares dimanche. Il va sans dire que Toronto possède désormais deux joueurs de centre qui feraient rêvé la majorité des équipes de la LNH (dont le Canadien). L’avantage numérique des Leafs promet d’être dévastateur et la formation torontoise est devenue depuis dimanche l’équipe favorite pour mettre la main sur la coupe Stanley, selon Mise-o-jeu.

 

Faire de la place à Tavares

Néanmoins, il y a eu un lourd prix à payer pour cette signature. En accueillant Tavares, les Maple Leafs ont aussi dit adieu à trois bons joueurs. Pendant que le joueur de centre vedette atterrissait à Toronto,James van Riemsdyk, Tyler Bozak et Leo Komarov, notamment, quittaient vers d’autres horizons.

Dans le cas de JVR, on parle tout de même d’un gars qui a terminé au 5e rang des pointeurs de sa formation l’an dernier, avec une récolte de 36 buts (un sommet chez les Leafs) et 18 passes. De son côté, Tyler Bozak a réussi à obtenir 11 buts et 32 passes, tandis que Komarov a un peu déçu avec 19 points en 74 rencontres.

Lorsqu’il est épargné par les blessures, Van Riemsdyk récolte généralement environ 30 buts et 60 points. Pour sa part, Komarov a connu deux saison de plus de 30 points en 2015-2016 et 2016-2017. Quant à Bozak, s’il a atteint un sommet personnel de 55 points en 2016-2017, le joueur de centre canadien nous a davantage habitués à des saisons de 40-50 points et d’une quinzaine de buts en moyenne.

Donc grosso modo, les trois joueurs valent ensemble environ 140 points par saison. L’an dernier, ils ont récolté à eux trois 116 points et inscrit 54 filets.

 

Tavares et rien d’autre

Pendant que ces trois joueurs quittaient et que plusieurs autres demeurent pour le moment toujours agents libres (Colin Greening, Joffrey Lupul, Dominic Moore, etc.), les Leafs n’ont pas comblé leurs lacunes défensives. Devant le filet, Frederik Andersen aura encore le lourd mandat de défendre le filet d’une équipe qui manque de talent défensif. Le défenseur Roman Polak a quitté pour les Stars. Que ça soit à la défense ou à l’attaque, les Leafs n’ont fait aucune signature digne de ce nom à part Tavares. Les Adam Cracknell, Josh Jooris, Martin Marincin et Jordan Subban signés par Toronto sont tous davantage des joueurs de ligue américaine que du calibre de la LNH.

 

Qui sera le centre numéro 1?

L’arrivée de Tavares semble faire de lui le joueur vedette des Maple Leafs. C’est un joueur de centre numéro 1 et c’est normalement ce rôle qu’il devrait avoir à Toronto, mais il ne faut pas oublier Auston Matthews. La jeune vedette des Leafs conjugera-t-il bien avec le fait de céder les projecteurs et un peu de temps de glace à Tavares ?

 

Des problèmes financiers à prévoir pour les Leafs

Même si le plafond salarial a augmenté considérablement, il en demeure pas moins que l’été prochain ne sera pas de tout repos pour l’organisation des Leafs. Auston Matthews, Mitch Marner et Kaspari Kapenen seront tous trois agents libres avec restrictions. Le défenseur Jake Gardiner sera joueur autonome le 1er juillet prochain. Matthews et Marner ont été les deux meilleurs pointeurs des Maple Leafs en 2017-2018. Ils voudront certainement d’imposants contrats. Dans le cas de Matthews, il voudra certainement s’approcher de ce que Tavares a obtenu.

Quant à Gardiner, on parle d’un des deux meilleurs défenseurs de la formation torontoise. Il a récolté 52 points cette saison, à égalité avec son coéquipier Morgan Rielly. Contrairement à Rielly, Gardiner a terminé la saison avec un différentiel positif, finissant l’année avec une fiche de +9. Un défenseur offensif qui ne fait pas trop mal défensivement, ça se paye.


0

Sports League Management

Start using it today
It's FREE!

Start

Popular Articles

article image