Article image

Calem Burger 25Stanley.com

Published on Wednesday, October 14, 2020

23

Reads

0

Comments

Blues: le départ d’Alex Pietrangelo expliqué

Après 12 saisons et 758 matchs avec les Blues, Alex Pietrangelo a quitté St-Louis pour se joindre aux Golden Knights.

Le départ du défenseur de 30 ans va certainement laisser un trou béant dans l’alignement des Blues. Pietrangelo était encore l’an dernier le joueur le plus utilisé de sa formation. En 2019-2020, il passait en moyenne plus de 24 minutes sur la patinoire. L’Ontarien a connu l’une de ses meilleures saisons offensives avec une récolte de 52 points. Il a notamment atteint un sommet personnel de 16 buts.

Lorsqu’on regarde tous ces éléments, on s’explique mal comment les Blues ont pu le laisser partir.

Explications

Dans son podcast 31 Thoughts, Elliotte Friedman a décrit comment le divorce s’est produit entre St-Louis et Pietrangelo.

L’analyste affirme que plusieurs discussions ont eu lieu durant la semaine précédant l’ouverture du marché des agents libres. Friedman ajoute toutefois que personne ne croyait vraiment qu’une entente pourrait avoir lieu. Les deux parties étaient apparemment plus éloignées philosophiquement. En gros, Alex Pietrangelo et les Blues ne s’entendaient probablement pas sur la durée du contrat et le salaire annuel.

Ce n’est toutefois pas seulement sur ces deux points que les négociations auraient achoppé. Selon Friedman, le vétéran défenseur tenait mordicus à sa clause de non-mouvement complète, mais les Blues auraient simplement refusé de lui donner.

Ce désaccord aurait grandement frustré Alex Pietrangelo, menant éventuellement à sa signature avec les Golden Knights.

D’ailleurs, Elliotte Friedman est d’avis que Las Vegas était la destination numéro 1 du défenseur, dès le départ. Pietrangelo l’aurait affirmé à plusieurs proches avant de finalement s’entendre avec la formation du Nevada.

L’analyste de Sportsnet ajoute que les Blues songeraient d’ailleurs à accuser les Golden Knights de maraudage. St-Louis estime que Vegas n’a pas attendu l’ouverture du marché des joueurs autonomes avant de courtiser Alex Pietrangelo.

Les Islanders avaient entamé ce type de procédure il y a deux ans lorsque John Tavares a signé avec les Maple Leafs. Cette démarche n’est toutefois pas allée très loin.


0

Sports League Management

Start using it today
It's FREE!

Start

Popular Articles

article image